Cookie Consent by Free Privacy Policy website

Est-ce que Sherlock Holmes était un junkie ? | L'Histoire nous le dira # 207 (avec @Nota Bene)

Durée: 17:06 Vues: 2 416 Ajoutée: il y a 5 mois
Description: La scène se déroule dans The Sign of Four, écrit en 1889 publié en 1890. Dans l’ouverture, une scène qui montre le célèbre détective dans son bureau. Dr. Watson, son acolyte, raconte en disant qu’Holmes avait, non loin de lui, un étui en maroquin soigné et que son bras était, et je cite : « marqué d’innombrables traces de piqûres ». La marque d’injection de cocaïne et, comme le précise Sherlock, une « solution à 7 % ». Adhérez à cette chaîne pour obtenir des avantages : https://www.youtube.com/channel/UCN4TCCaX-gqBNkrUqXdgGRA/join Pour soutenir financièrement la chaîne, trois choix: 1. Cliquez sur le bouton « Adhérer » sous la vidéo. 2. Patreon: https://www.patreon.com/hndl 3. UTip: https://utip.io/lhistoirenousledira Avec: Laurent Turcot, professeur en histoire à l'Université du Québec à Trois-Rivières, Canada et Benjamin Brillaud de  @Nota Bene   et  @Nota Bonus Script, montage et réalisation: Laurent Turcot 00:00 Introduction 01:47 L'engouement pour la cocaïne 06:51 Holmes et la cocaïne 11:03 Les dangers de la cocaïne 16:27 Conclusion Musique issue du site : epidemicsound.com Abonnez-vous à ma chaine: https://www.youtube.com/c/LHistoirenousledira Facebook: https://www.facebook.com/histoirenousledira Instagram: https://www.instagram.com/laurentturcot Les vidéos sont utilisées à des fins éducatives selon l'article 107 du Copyright Act de 1976 sur le Fair-Use. Pour aller plus loin: Douglas Small, « Sherlock Holmes and Cocaine: A 7% Solution for Modern Professionalism », English Literature in Transition, 1880-1920, Volume 58, Number 3, 2015, pp. 341-360. Douglas Small, « The Seven-Per-Cent Solution », History Today, vol. 72, Issue 2, February 2022, p. 14-16. Douglas Small, « Cocaine, the Victorian wonder drug », Wellcome Collection, 23 may 2019. https://wellcomecollection.org/articles/XN6XsxAAAFk1pmQ7 Mike Jay, « Les raisons de la passion de Sherlock Holmes pour la cocaïne», Ulyces, 4 novembre 2014. https://www.ulyces.co/longs-formats/sherlock-holmes-cocaine-docteur-watson-drogue/ Benjamin D. O’Dell, « Performing the Imperial Abject: The Ethics of Cocaine in Arthur Conan Doyle’s ‘The Sign of Four,’» The Journal of Popular Culture, 45.5 (2012), 1980 Éric Fouassier, « Sherlock Holmes, Watson et la cocaïne. Une contribution littéraire   l'histoire des toxicomanies », Revue d’histoire de la pharmacie, 82e année, no 300, 1994, p. 65-70. Elizabeth Wilson, Bohemians: The Glamorous Outcasts, New York, Tauris Parke, 2003. Nicki Buscemi, “The Case of the Case History: Detecting the Medical Report in Sherlock Holmes,” Journal of Victorian Culture, 19.2 (2014), 216–31 Virginia Berridge, Opium and the People: Opiate Use and Policy in Nineteenth and Early Twentieth Century Britain, London, Free Association Books, 1999. Dominick A. Labianca et William J. Reeves, « Sherlock holmes and his compulsive use of cocaine: A topic for coordinated study », Science Education, 60/1, January/March 1976, p. 47-52. #histoire #documentaire #sherlockholmes